Ville de Metz - Secteur sauvegardé
Accueil > Patrimoine > Secteur sauvegardé

SECTEUR SAUVEGARDÉ

Photo de l'avenue Foch

Le secteur sauvegardé de la Ville de Metz a été considérablement étendu. D'une superficie de 162,9 hectares, il est aujourd'hui l'un des plus grands de France, à la hauteur de l'immense richesse du patrimoine messin.

Un secteur sauvegardé est une mesure de protection du patrimoine portant, selon la loi, sur un "secteur présentant un caractère historique, esthétique ou de nature à justifier la conservation, la restauration et la mise en valeur de tout ou partie d'un ensemble d'immeubles". Les secteurs sauvegardés ont été créés par la loi du 4 août 1962, dite "loi Malraux", dont l'objectif est d'associer "sauvegarde" et "mise en valeur" dans une démarche d'urbanisme qualitatif. Ainsi, il s'agit de préserver l'aspect de quartiers entiers en raison de leur intérêt historique et architectural tout en adaptant ces quartiers au mode de vie contemporain. Cela passe notamment par une modernisation des logements anciens pour assurer une qualité d'occupation conforme aux attentes d'aujourd'hui. 

162,9 hectares de secteur sauvegardé

Le premier secteur sauvegardé de Metz, créé le 29 septembre 1975, était de dimension modeste (22,5 ha). M. le Maire, Dominique Gros, a estimé que la superficie du secteur sauvegardé n'était pas à la hauteur de la richesse du patrimoine de la Ville. Dominique Gros a donc décidé de présenter lui-même la proposition d'extension du secteur sauvegardé de la Ville de Metz devant la Commission nationale des secteurs sauvegardés, qui l'a approuvée. Avec 162,9 hectares, Metz possède désormais l'un des plus grands secteurs sauvegardés de France. Ainsi, le secteur sauvegardé de Metz est plus grand, par exemple, que celui de Bordeaux (135 ha) ou encore celui de Montpellier (97 ha). Il comprend l'île du Petit Saulcy (les places de la Préfecture et de la Comédie), les quartiers dits "centraux", l'ancien faubourg Outre-Seille et la ville impériale (secteur de la gare, avenue Foch, la grande poste).

Cette extension du secteur sauvegardé s'inscrit dans la volonté de la municipalité de protéger le patrimoine de la ville et de mieux faire connaître sa grande richesse. Cette démarche vient aussi compléter l'obtention, en novembre 2011, du label "Ville d'art et d'histoire" et la candidature de la Ville pour une inscription au patrimoine mondial de l'humanité (UNESCO).

Côté pratique

Les mesures de sauvegarde et de mise en valeur s'appliquent dès la création du secteur sauvegardé et indéfiniment par la suite. Dès ce moment, il revient à l'architecte des bâtiments de France (ABF) "d'assurer la surveillance générale du secteur sauvegardé en vue de préserver son caractère esthétique et de conserver les immeubles qui présentent un intérêt historique..." (code de l'urbanisme).
Tous les projets de travaux extérieurs et de transformations intérieures doivent, dans le secteur sauvegardé, être soumis à l'ABF. Toute demande d'autorisation de construire, de démolir ou de modifier, ainsi que tout projet d'implantation de publicité ou d'enseigne, doit recueillir son avis conforme.

Mme Isabelle MICHARD, architecte des bâtiments de France
Chef du STAP de la Moselle
10-12 place Saint Etienne
57000 METZ
Tél. 03 87 36 08 27


.